L’Acte de consécration de l’Homme

L’Acte de consécration de l’Homme est le sacrement central de la Communauté des chrétiens. C’est un acte, qui rend présent et agissant le Christ ressuscité. 

Il s’agit de l’Eucharistie sous une forme renouvelée. Un chrétien catholique ou protestant y retrouvera des éléments familiers tels que la lecture de l’évangile, l’offertoire, la transsubstantiation et la communion.

Le déroulement de l’Acte de consécration de l’homme s’appuie principalement sur la réalité de la parole vivante. Il a un caractère particulièrement méditatif : la participation de l’assemblée y est presque totalement intérieure. Il peut être accompagné de musique et de chants. Le dimanche et les jours de fêtes, le prêtre y donne généralement une courte prédication. Chacun décide en conscience s’il veut recevoir la communion.

Le prêtre et les servants portent des vêtements cultuels dont les couleurs varient suivant le rythme de l’année. Ces vêtements symbolisent les enveloppes de l’être humain. Par exemple, la soutane noire du prêtre est l’image du corps physique mortel, l’aube blanche celle du corps de vie (éthérique), pénétré par les forces de résurrection du Christ. Les couleurs de l’étole, de la ceinture et de la chasuble manifestent le corps astral de l’être humain mis en relation avec les mouvements des astres - qui déterminent les saisons et les fêtes de l’année. Le prêtre est entouré par deux servants, représentants de la Communauté, « colonnes du temple ».

Ce sacrement peut être célébré chaque jour, le matin, lorsque le soleil est dans sa course ascendante. Il dure environ une heure. Sa fréquence est établie en fonction des possibilités de chaque communauté et de ses prêtres. 

Toute personne peut y assister à partir de l’âge de 14 ans.